Carl: En chemin…

Il n’y a que très récemment que le concept de bisexualité s’est présenté à moi, alors que je la vis depuis le début de ma sexualité, soit depuis l’âge de mes 12 ans. J’ai aujourd’hui 32 ans. J’ai eu plusieurs expériences avec des femmes et avec des hommes, toutes ayant leurs lots de déceptions et de bonnes découvertes, cela m’est souvent arrivé de tomber amoureux des femmes, des hommes cela ne m’est encore jamais arrivé.

Avant cela, je n’en parlais tout simplement pas, ni à mes amis, ni à ma famille qui ne le sait pas d’ailleurs. Pourquoi ? Parce que je pensais que cela n’avait pas vraiment d’importance. Oui je peux avoir du désir pour des personnes du même sexe aussi, et alors ma sexualité ne regarde personne, à part ceux avec qui je la vis.

Malgré cela et mon choix de le garder secret, est venu, peu à peu, le sentiment de m’être ma sexualité de côté, et ainsi que la question de la place que je pouvais occuper en tant qu’individu dans la société. Nous sommes hommes ou femmes, hommes dans le corps d’une femme ou l’inverse, ou les deux en même temps.

En tant que bisexuel une incompréhension demeure, il faut apparemment montrer qu’elle existe au risque de ne pas exister. Mais pourquoi ? Je suis de nature introverti, timide, je n’ai pas envie de montrer ça a tout le monde, et pourtant il le faut.

Ainsi se sont passées pour moi de nombreuses années où je pouvais me cacher derrière le masque d’un hétérosexuel, ce qui n’a pas manqué de me mettre mal à l’aise dans de nombreuses situations et ce qui m’a permis aussi de mesurer parfois l’intolérance qu’il peut régner dans le cœur de certains.

J’ai donc découvert ce mot de bisexualité qui est un choix de vie.

À vrai dire pour l’instant je n’ai pas grand-chose à dire de plus, je n’en ai pas encore parlé à ma famille. Je ne l’assume pas encore complètement devant les autres. Je vais à mon rythme.

search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close