Manifeste français des bisexuelles et des bisexuels

Manifeste français des bisexuelles et des bisexuels

(version revue de septembre 2007)

manifeste

De l’identité bisexuelle :

La bisexualité a toujours existé. Elle existe parce que nous, bisexuel(le)s, dans notre diversité, déclarons l’être. C’est un sentiment d’être au monde avant d’être un style de vie.

Nous sommes attirés affectivement et/ou sexuellement par des personnes de tout sexe et de tout genre, sans nécessairement avoir de pratiques sexuelles, et nous l’assumons.

Nous aimons vivre nos désirs, nos plaisirs, nos amours, simultanément ou successivement. Nous les vivons, comme chacun, de façon permanente ou transitoire.

Nous nous octroyons un large choix de possibilités sexuelles, de l’abstinence au multipartenariat.

Nous ne différons des personnes monosexuelles que par cette double attirance. Parmi nous, certain(e)s vivent leur bisexualité comme un choix, pour d’autres, elle va de soi. Nous la vivons dans notre identité et/ou dans nos pratiques.

Ce que nous partageons, c’est la volonté de l’assumer en soi et, si possible, avec les autres.

De la dignité bisexuelle :

Notre identité n’est ni plus digne ni moins digne que les identités hétérosexuelle et homosexuelle.

Pour nous, la liberté ne consiste pas seulement en ce que l’on peut choisir sa vie, mais aussi en ce que l’on peut en changer.

Nous ne pouvons nous accomplir si nous devons sacrifier notre bisexualité.

Nous luttons contre toute hiérarchie des genres et remettons en cause la prévalence masculine et la norme hétérosexuelle prépondérante.

Nous refusons également la normativité gaie et lesbienne qui tend à réduire la sexualité aux deux seules catégories hétérosexuelle et homosexuelle.

Nous luttons contre tout ordre normatif masculin ou féminin, qui impose la marginalité aux personnes homosexuelles, bisexuelles, asexuelles, transgenres, intersexuelles, transsexuelles.

Nous sommes pour une bisexualité qui permette à chacun(e) de vivre ses désirs sans être stigmatisé(e).

A cette fin, nous nous employons à prévenir le désarroi des plus fragiles d’entre nous ; cela passe par notre visibilité et par la valorisation de différentes figures d’identification bisexuelles.

Nous souhaitons réduire la biphobie et les multiples difficultés (sociales, familiales, économiques) entraînées par ces discriminations.

Pour ce faire, nous nous élevons contre la catégorisation des comportements sexuels et affectifs décrétée par les pouvoirs et autorités (religieux, médical, juridique, scientifique, médiatique, etc.).

Des droits des bisexuel(le)s :

Nous exigeons :

  • d’être reconnu(e)s comme bisexuel(le)s quelle que soit notre situation passée ou actuelle,
  • de voir la bisexualité considérée au même titre que l’hétérosexualité,
  • de pouvoir vivre nos inclinations affectives ou sexuelles sans avoir à les justifier,
  • de pouvoir fonder la famille de notre choix (célibat, couple, multipartenariat) sans avoir à sacrifier notre bisexualité et, dans tous les cas, de voir reconnu notre rôle éventuel de parent, beau-parent, parrain, éducateur,
  • de disposer d’espaces où il soit possible de s’exprimer, d’échanger et de partager des expériences avec d’autres personnes bisexuelles,
  • que les médias rendent compte de l’existence des bisexuel(le)s au même titre que celle des hétérosexuel(le)s et des homosexuel(le)s,
  • que les politiques d’éducation et de prévention, notamment en rapport avec les Infections Sexuellement Transmissibles, traitent la bisexualité avec le même respect et la même importance que les autres orientations sexuelles.

Des devoirs des bisexuel(le)s :

Nous sommes pleinement responsables à l’égard de nos proches et de la société.

Comme dans toute relation affective, nous devons le respect à nos partenaires. Cela oblige, au sein du groupe affectif ainsi constitué, à construire des valeurs/repères acceptées par tous.

Conclusion :

Par ce manifeste, nous nous déclarons solidaires de toutes les personnes dont la sexualité est injustement marginalisée, réprimée ou exploitée.

Nous défendons le droit à une sexualité sans honte, sans rejet, sans violence.

Respectant chacune et chacun dans sa différence, nous, bisexuel(les)s, luttons pour la liberté de toutes et de tous.

 

Merci à l’association Bi’Cause pour ce texte.
%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close